Home/Intérim et travail temporaire/Quel est l’opinion qu’ont les français de l’intérim en 2019

Quel est l’opinion qu’ont les français de l’intérim en 2019

Précarité est le mot qui revient le plus souvent lorsqu’on parle d’opinion sur l’intérim avec une population diversifiée d’intérimaires. Cela dit, les termes qui sont évoqués ensuite sont respectivement Temporaire, Salaire, Flexibilité et Travail.

Ces évocations spontanées parlent d’elle même. Elles dénotent des besoins et une contrainte principale. Dès lors, nous pouvons que la vision de l’intérim est transparente car c’est bien cela qu’est l’intérim : du travail temporaire.

De manière générale, l’opinion sur l’intérim qu’ont les travailleurs intérimaires sur leur statut est bonne à 78%. Ce chiffre est le même parmi les intérimaires ayant travaillé en 2017 et 2018. Parmi les mauvaises opinions sur l’intérim seuls 5% ont insisté sur le fait que leur perception de ce statut est très mauvaise. Cela rappelle la transparence que nous évoquions plus haut.

Opinion de français : Intérim

Les français ont avis très clair de l’intérim en fonction de leur situation professionnelle.

Lorsque l’on évoque l’intérim auprès du grand public, les bonnes opinions baissent d’environ 10% peu importe que l’on vienne du public ou du privé, les chiffres sont sensiblement les mêmes. Cependant, on note une meilleure perception du statut par les étudiants et demandeurs d’emplois ce qui s’explique surement par le fait que nombres d’entre eux ont été ou visent l’intérim.

De toute évidence, l’intérim est mieux perçu par les intérimaires que par la population générale. Ce constat est relativement intéressant car il démontre l’intérêt que peut avoir l’intérim sur le marché du travail. Pour tout membre du secteur, cela est déjà clair ; l’intérim existe pour arrondir les angles jusqu’à ce jour mais son évolution pourrait en faire une solution plus généralisée avec comme exemple de moyen le CDI Intérimaire que nous évoquons justement dans un article dédié.

D’autres pistes d’amélioration du secteur du travail temporaire et de l’intérim sont à envisager car la précarité reste une problématique dans l’état d’esprit de nombreux intérimaires qui n’occupent pas ce statut par choix mais par obligation. Aux employeurs et à l’état de trouver la bonne formule pour que chacun continue de trouver en l’intérim une solution efficace à la demande et l’offre de travail temporaire.

Source : Observatoire-interim-recrutement.fr

Leave a Comment